Retour au travail : il est essentiel que vos collaborateurs se sentent en confiance | Sodexo Belgique

Retour au travail : il est essentiel que vos collaborateurs se sentent en confiance

Celles et ceux qui, après des semaines de confinement, retournent au travail, le font souvent le cœur serré et se demandent si leur sécurité est garantie. Il est donc important d’assurer un climat de confiance. Vous y parviendrez en proposant du gel pour les mains, mais plus encore en impliquant vos employés dans les mesures de sécurité de votre entreprise.

Alors que de plus en plus d’employés retournent progressivement sur leur lieu de travail, vous avez, en tant qu’employeur, une tâche très importante à accomplir. Chez eux, à la maison, vos collaborateurs étaient dans un cocon sécurisant. Désormais, ils regagnent prudemment le monde extérieur et votre entreprise en fait partie. Une telle étape peut les inquiéter : leur sécurité sera-t-elle suffisamment garantie ? Comprendra-t-on leurs inquiétudes ?

Selon une étude d’IDEWE (service externe de prévention et de protection au travail) et de la KU Leuven, dont les résultats ont été publiés fin avril, près de la moitié des travailleurs belges (48% pour être précis) sont plus anxieux en raison de la crise du coronavirus. Ce pourcentage est encore plus élevé chez les personnes qui travaillent dans les secteurs de la santé et de l'alimentation. Il s’agit, bien entendu, de secteurs dont les employés n’ont pas cessé de travailler durant la crise...

homeworking ➤ Des guides inspirants

Pour les entreprises qui redémarrent leurs activités, il est crucial que les employeurs mettent leurs collaborateurs en confiance. Et il y a des tas de façons, complémentaires, de le faire.

Bien sûr, le plus important est de respecter les mesures de sécurité, en ce compris la mise à disposition de masques, de savons et de produits désinfectants. « Pour les PME, établir un plan pour travailler en toute sécurité est encore relativement simple, » explique Roger Collier, conseiller en prévention pour la sécurité et l'hygiène au travail chez Liantis. « En tant qu'employeur, vous êtes souvent sur le terrain, vous connaissez les points sensibles et avez rapidement une vue d'ensemble des mesures à prendre. En outre, il existe des guides qui donnent un aperçu des points d'attention et des obligations. »

Les principaux points d'attention pour l'employeur - Éviter les espaces clos et les réunions dans des espaces confinés - Nettoyer et désinfecter les surfaces qui sont fréquemment touchées (comme les poignées de porte) - Laisser les portes ouvertes - Dans l’ascenseur, limiter le nombre de personnes et demander de s’y tenir dos à dos

télétravail

➤ Une bonne préparation, c'est la moitié du travail

Pour les grandes entreprises, la situation est bien entendu différente. Roger Collier : « Non seulement il y a beaucoup plus d’étapes à suivre, mais il est encore plus crucial de veiller à ce que les mesures fassent l’unanimité parmi les collaborateurs. En effet, en tant qu'employeur, vous n'avez pas toujours une vue d'ensemble de qui fait quoi et de qui respecte - ou non - les mesures. »

Prenons un exemple concret, celui de l'usine Volvo Car Gent. On y a consacré près de deux mois à la reprise. Les préparatifs ont commencé immédiatement après l'arrêt progressif de la production, mi-mars.

« Un groupe d'environ 200 personnes a analysé l'usine dans les moindres détails, » explique Barbara Blomme, Communication Manager, dans un article sur le site web de Randstad. « Nous avons divisé ce processus en flux de travail : les zones non liées à la production, le matériel de protection, les fournisseurs, un flux de t>ravail qui se concentrait sur la façon dont les gens vivaient le confinement à la maison, et ainsi de suite. Ceci nous a permis d’envisager un redémarrage dans une perspective large, qui ne se limitait pas à la production et à la distanciation sociale. »

Les principaux points d'attention pour les collaborateurs - Éviter tout contact physique (poignée de main, embrassade) - Garder au moins un mètre et demi de distance - Utiliser de préférence les escaliers (plutôt que l'ascenseur) - Toucher le moins possible les portes et poignées de porte - Se laver les mains après avoir utilisé des surfaces lisses (rampes d'escalier, poignées de porte) - Désinfecter régulièrement leur espace de travail (bureau, chaise, clavier, ordinateur,…)

télétravail

➤ Impliquer les employés

Pour savoir si les solutions allaient fonctionner dans la pratique, Volvo Car Gent est passé en mode test mi-avril, avec l’aide de volontaires. Ceux-ci ont produit des voitures, mais ce n'était pas la priorité. « Ce qui comptait, c'était l’intégration mentale, » explique Barbara Blomme. « Nous voulions impliquer les gens dans le projet et les motiver. Nous voulions aussi parler avec celles et ceux qui se posaient des questions. » Dans le même temps, Volvo Car Gent a élaboré des plans très concrets. Que faire lorsque les gens circulent dans les usines ? Qu'en est-il des douches, du lavage des vêtements de travail ?

À partir de fin avril, Volvo Car Gent a invité tous ses employés à venir visiter l'usine adaptée, équipée d'une signalisation, d'écrans LED avec des vidéos explicatives et d'autres outils de communication. « Nous tenions tout le monde informé depuis le mois de mars avec des newsletters, » poursuit Barbara Blomme, « mais nous ne voulions pas que nos collaborateurs découvrent les ajustements pour la première fois le jour du redémarrage. »

« C'est comme cela que ça doit se passer, » apprécie Roger Collier. « Il ne suffit pas d'accrocher des affiches. Vous devez faire le maximum pour mettre vos collaborateurs en confiance, pour leur assurer qu'ils peuvent revenir au travail en toute sécurité. » Il revient aussi sur l'aspect communication. « C'est crucial, » précise Roger Collier. « On ne répète jamais assez de telles informations. Avec une bonne préparation et une implication des employés en temps voulu, on peut déjà aller loin. »

➤ Un comportement exemplaire de la part des supérieurs

Et si ce n'est pas le cas ? Que faire si vos collaborateurs ne respectent pas les règles ? « Il y alors trois possibilités, » répond Roger Collier. « Soit vos employés ne sont pas suffisamment conscients de la gravité de la crise, soit vos mesures ne sont pas suffisamment adaptées à la situation. Enfin, un dernier facteur qu'il ne faut surtout pas sous-estimer est le comportement exemplaire des supérieurs hiérarchiques. Il faut que ceux-ci respectent les règles pour que les collaborateurs le fassent à leur tour. »

télétravail

➤ La poursuite du télétravail

Bien que les mesures soient progressivement assouplies, il est important d'indiquer que le télétravail reste la norme s'il est applicable à la fonction. Y prêter attention peut également renforcer la confiance de vos collaborateurs. Si vous leur permettez de travailler un peu plus souvent à domicile, vous contribuerez à limiter les risques pour leur sécurité et ils l'apprécieront certainement.

En conclusion, la sécurité comporte de nombreuses facettes. Et la confiance dans cette sécurité n'existe que lorsque toutes ces facettes sont prises en compte. Les employeurs ont donc une tâche très importante à accomplir dans les semaines à venir. L'avantage est que si vous vous faites bien les choses, vous pourrez compter sur davantage de crédit de la part de vos collaborateurs. À court comme à long terme, vous avez donc tout intérêt à aborder cela en profondeur.

Vous souhaitez montrer à vos collaborateurs comment se laver efficacement les mains ? Téléchargez nos conseils pour une bonne hygiène des mains et n’hésitez pas à les afficher dans les sanitaires de votre entreprise.

Téléchargez aussi notre affiche avec nos conseils aux collaborateurs pour éviter la propagation du coronavirus.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×