Norme salariale et avantages extralégaux | Sodexo Belgique

Augmentez votre personnel en faisant des économies

En 2017 et 2018, les salaires pourront grimper de maximum 1,1 %. En effet, tous les deux ans, organisations patronales et syndicats se mettent d’accord sur la « norme salariale ». Comment répercuter au mieux cette marge au sein de votre entreprise ? En augmentant la valeur faciale de leur chèques-repas !

Pour en savoir plus, lisez le White Paper réalisé par le cabinet d’avocats Altius

Norme salariale, dites-vous?

Derrière la norme salariale se cache la volonté de préserver la compétitivité des entreprises, tout en développant le pouvoir d’achat. Début février, le Gouvernement fédéral a donc donné son feu vert pour l’accord 2017-2018. Ainsi, le coût des rémunérations pourra grimper de maximum 1,1 % brut, hors indexation, en 2017-2018. Attention, toutefois, cette marge doit encore être concrétisée au niveau des secteurs ou des entreprises après avoir été fixée dans une convention collective du Conseil national du travail (CNT). Les négociations à ce niveau sont toujours en cours. Il est donc conseillé aux employeurs d’attendre un peu avant d’allouer cette augmentation afin de le faire efficacement.

1,1 % de pouvoir d’achat en plus ! Vraiment ?

Comment faire profiter votre personnel de ce 1,1 % de pouvoir d’achat supplémentaire? Une augmentation salariale n’est peut-être pas la meilleure option. En effet, vous êtes tenu par le plafond de 1,1 %… charges comprises. Vous devez donc encore déduire autour de 30 % de cotisations patronales. Au mieux, le pouvoir d’achat de vos travailleurs grimpera de 0,84 %. Une partie du bonus accordé part donc en fumée! Et si, à la place, vous leur accordiez des chèques-repas ou augmentiez la valeur faciale de leurs chèques existants ?

On vous explique comment faire et les économies que vous pourrez réaliser.

Des chèques-repas plutôt que du cash !

Le bénéfice est double. D’abord, vous êtes exonéré de cotisations sociales et vos collaborateurs ne sont pas non plus imposés. Mieux : depuis le 1er janvier 2016, le cadre légal vous est encore plus favorable. Concrètement? La valeur faciale maximale des chèques-repas est passée à 8 € et votre contribution peut aller jusque 6,91 € (celle de l’employé reste à 1,09 €). Troisième nouveauté : votre déduction fiscale s’élève maintenant à 2 €…

Jusqu’à 56 % d’économie…

Pour motiver vos salariés, relevez la valeur des lunch pass à 8 euros! Première chose à faire : adaptez la convention collective qui régit leur octroi. Ensuite, sortez votre calculatrice. Pour 20 jours prestés (donc 160 €), cela vous coûtera 138,20 € (plus 4,80 € de frais de gestion) par travailleur. Et celui-ci touchera le même montant. « C’est du win-win », souligne Bruno Dossoine, Benelux Payroll Manager Coca-Cola Entreprises Belgium, « car ce que nous dépensons se reflète vraiment dans l’enveloppe de notre personnel. ». Vous avez encore un doute ? Comparons ! Pour offrir les 138,20 € à travers une hausse salariale, vous devrez en réalité débourser… 215,17 €. Puisqu’il faut compter les cotisations patronales. Quant à votre salarié, il ne toucherait que 75,91 € nets.

Pour les PME aussi…

Des chèques-repas pour un seul travailleur? Pourquoi pas! Rédigez, d’abord, une convention écrite. Ensuite, passez tout simplement commande. « Dans une petite structure, ce n’est pas toujours évident de proposer une augmentation, vu les charges qui pèsent sur les salaires », indique Nathalie Hublet de la société Simply Joy. « À travers les chèques-repas, je peux récompenser mon équipe, sans un impact trop important sur mes comptes. »

Carte cadeau : les raisons de son succès chez les employés et les entreprises

Produit

21.08.2018

Carte cadeau : les raisons de son succès chez les employés et les entreprises

La carte cadeau est de plus en plus plébiscitée pour motiver et récompenser les employés de manière personnalisée, tout en leur laissant une liberté de choix. Qu’elle soit une incitation à atteindre des objectifs ou une gratification pour l’accomplissement d’une tâche difficile, sa popularité ne cesse de grimper. Voici pourquoi. La carte cadeau complète ou remplace désormais de plus en plus souvent l’e-mail de félicitations par lequel un manager remercie…
Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×