Quels sont les bienfaits écologiques du télétravail ? – Sodexo

Les bienfaits écologiques du télétravail

Depuis le confinement de mars 2020, le télétravail s’est généralisé. Une bonne chose pour la planète ? Oui, même si le travail à distance ne constitue pas un remède miracle au dérèglement climatique. Voici quelques bienfaits écologiques du télétravail.

Depuis quelques années, le télétravail a le vent en poupe. Le phénomène a d’ailleurs littéralement explosé depuis le début de la pandémie de COVID-19. Le « work at home » est devenu aujourd’hui la norme pour une grande majorité de salariés.

Mais quels sont les bienfaits écologiques du télétravail ? Permet-il vraiment de réduire l’empreinte écologique de l’entreprise ? Les réponses à ces questions ci-dessous.

➤ La situation écologique actuelle

Depuis plusieurs années, l’être humain sait que ses activités menacent l’équilibre de la planète. Changement climatique, émissions de CO2 liées aux déplacements en voiture ou en avion, consommation énergétique trop élevée en entreprise et à la maison, gaspillage alimentaire… De mauvaises habitudes sont ancrées dans nos quotidiens.

  • Trier ses déchets (tri sélectif)
  • Lutter contre la déforestation
  • Préserver les océans
  • Réaliser des économies d’énergie
  • Etc.

Ces réflexes écocitoyens sont d’une importance capitale pour la planète. Les comportements néfastes de l’homme bousculent l’équilibre du climat sur la Terre ce qui provoquera, à terme, une perte de la productivité agricole, la destruction de la biodiversité, des sécheresses qui aggraveront les conditions de vie des populations, surtout en Afrique.

➤ Le télétravail est-il bon pour la planète ?

Dans pareil contexte, le travail à distance semble constituer une bonne chose pour l’environnement. Le travail en « remote » (100% de télétravail) représente une piste intéressante à explorer pour lutter contre le réchauffement climatique. Les spécialistes reconnaissent ainsi certains bienfaits écologiques du télétravail.

Bien sûr, le travail à distance n’agit pas comme un remède miracle sur l’environnement. Mais il peut toutefois avoir des impacts environnementaux directs et limiter l’empreinte carbone des collaborateurs de l’entreprise.

➤ Le télétravail limite l’empreinte carbone

Mais d’abord, qu’est-ce que l’empreinte carbone d’une entreprise ? Il s’agit d’une unité de mesure. Elle calcule l’impact des activités humaines sur les changements climatiques. L’empreinte carbone mesure la quantité de gaz à effet de serre émise lors d’une action.

La mesure de l’empreinte carbone donne des pistes d’améliorations aux entreprises soucieuses de limiter l’impact de leurs consommations sur l’environnement. Et bonne nouvelle : le télétravail réduit le bilan carbone de l’entreprise. Il permet aux sociétés de réduire leurs activités et donc de réduire les émissions de gaz à effet de serre.

➤ Quels sont les bienfaits écologiques du télétravail ?

L’avantage écologique le plus important du télétravail, c’est la réduction des déplacements. L’impact carbone des entreprises est également réduit grâce aux économies d’énergie et à la diminution du papier. Voici quelques bienfaits écologiques du télétravail.

1. Limiter les émissions de CO2

D’après une étude du WWF, 50% des émissions de CO2 des entreprises sont liées aux déplacements professionnels. Le télétravail limite les trajets domicile-travail et permet ainsi d’économiser des milliards de litres d’essence par an. Le travail à distance favorise donc la diminution du CO2 dans l’atmosphère.

Autre point positif : le télétravail décongestionne le trafic routier et désengorge les transports en commun pleins à craquer aux heures de pointe.

Pour diminuer l’émission de dioxyde de carbone, les entreprises peuvent aussi aider les salariés à acheter des vélos ou encourager le covoiturage.

2. Réaliser des économies d’énergie

La consommation d’énergie d’une entreprise est très élevée. La production d’électricité quotidienne est énorme. Photocopieurs, imprimantes, ordinateurs tournant jour et nuit, postes fixes consommant beaucoup plus d’énergie que les ordinateurs portables, économiseurs d’écran parfois plus énergivores que le mode « actif »… La consommation énergétique d’une entreprise peut très vite exploser.

La climatisation a aussi un impact environnemental. En France, l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (L’ADEME) rappelle qu’un climatiseur peut rejeter des fluides frigorigènes qui sont responsables de l’augmentation des gaz à effet de serre.

3. Diminuer l’utilisation de papier

Utiliser du papier fait partie des habitudes quotidiennes en Belgique. En entreprise, malgré l’émergence des nouvelles technologies, le papier reste l’un des principaux supports de diffusion de l’information. Sa consommation ne cesse d’augmenter.

Or, certaines matières (la pâte à papier par exemple) sont parfois importées de très loin. La Belgique est un des pays européens qui a les plus petites récoltes de bois. Notre pays est donc poussé à importer de la matière première (Source : RTL Info). La fabrication de papier pollue l’environnement et contribue à la déforestation.

Bonne nouvelle : en télétravail, les collaborateurs n’imprimeraient quasiment pas de papier. Ou beaucoup moins. Encore un bienfait écologique du télétravail.

Envie d’aller plus loin ? Sodexo vous propose l’Eco Pass. Cet éco-chèque encourage les comportement éco-responsables. Il offre à vos collaborateurs la possibilité d’acheter des produits et services éco-friendly.

Your browser is out-of-date!

Update your browser to view this website correctly. Update my browser now

×